Holy Strays

Avant la reprise de notre émission quotidienne animée par Antoine et Clément, nous vous invitons à venir découvrir en live, jeudi prochain, les expérimentations sonores d' Holy Strays !


On espère que son univers onirique et particulier vous touchera autant que nous.
Il nous livre d'ailleurs ici même une mixtape envoutante, qui révèle ses différentes influences, et dont on appréciera les enchainements, tout en lisant ses réponses à nos petites questions...

 

 

Holy Strays - La Mixtape by Novorama on Mixcloud

 

 

- QUESTIONNAIRE MUSIQUE -

Quels sont les disques que tu écoutes en ce moment ?
J’essaie d’écouter relativement peu de musiques car je travaille d’arrache-pied sur mes nouveaux morceaux, et je préfère l’autarcie quand je suis aussi immergé. Mais il y a eu ‘To Be Kind’ de SWANS, évidemment, un disque qui restera longtemps gravé dans ma mémoire, ‘Gasba Grime’ d’El Mahdy Jr sur Danse Noire, le dernier 12’’ de FIS, le LP1 de FKA twigs, la mixtape de Lucki Eck$, ‘Trunkenstein’ de Paulie Jan sur Fin de Siècle, le premier EP de LAFAWNDAH et tout ce que fait Fawkes, je n’en dis pas plus mais il faudra la surveiller de très près je pense.

Si tu devais emporter 3 disques sur une île déserte ?
L’île déserte ! Est-ce qu’on y écoute vraiment des disques ? Je vais tâcher d’être un tant soit peu estival alors, ma micro discothèque insulaire comprendrait ‘Bitches Brew’ de Miles Davis, ‘Pet Sounds’ des Beach Boys et ‘On the Beach’ de Neil Young.

Ton premier concert (en tant que public) ?
Ce n’était pas réellement un concert. Plutôt une cérémonie. J’ai eu la chance de passer une partie de mon enfance au Gabon, j’ai pas mal voyagé en Afrique centrale. Un soir dans la ville de Lambaréné, j’ai pu assister à l’un de ces moments rares dans une vie de musicien. Un instant de création pure, de communion et d’élévation collective. J’étais tout jeune et je n’ai jamais vraiment su quel était le motif de ces festivités mais l’intensité des chants, des danses et des tambours m’a profondément marqué. Mon penchant pour les percussions et les cellules rythmiques m’est d’ailleurs venu de cette expérience. Sur le plan strictement musical, je dirais certainement du jazz, c’est la musique par laquelle tout a débuté pour moi. Peut-être un projet de Peter Erskine ou bien le Joe Zawinul Syndicate au début des années 2000.

Quels sont les concerts qui t’ont le plus marqué au cours de ta vie ?
HEALTH au Nouveau Casino en 2009, j’ai compris avec eux que tout était possible, j’ai débuté Holy Strays un peu plus d’un an après les avoir vus sur scène d’ailleurs. Fever Ray aussi. SWANS, inévitablement, un rempart de sons. Lee Perry, le maître incontesté. Côté musique électronique, DJ Rashad et DJ Spinn à la Villette Sonique l’année dernière m’ont fait comprendre que le footwork était l’une des musiques les plus importantes de notre génération.

Si tu devais faire une reprise ?
‘Orphan’s Lament’ de Robbie Basho. J’ai encore un peu de travail à faire sur ma voix cela dit.

 

- QUESTIONNAIRE DE PROUST -

Le principal trait de mon caractère ?
La persévérance et l’excessivité je crois.

Mon principal défaut ?
L’impatience, malheureusement.

Mon occupation préférée ?
Lire, jouer du piano, frapper tout ce qui peut produire du son.

Mon rêve de bonheur ?
Partager ma vie avec celle que j’aime, créer sans relâche, voyager, apprendre et découvrir, encore et encore.

Quel serait mon plus grand malheur ?
Perdre l’ouïe ou la vue.

Ce que je voudrais être ?
Océanographe !

Le pays où je désirerais vivre ?
L’Écosse. L’Islande, peut-être.

Mes héros favoris dans la fiction ?
Ah, Corto Maltese, depuis petit.

Mes compositeurs préférés ?
Arvö Part, La Monte Young, Debussy, Scriabine, et Bach bien sûr.

Mes héros dans la vie réelle ?
Frédéric Firmin, mon enseignant au conservatoire depuis plus d’une dizaine d’années maintenant. Je lui dois énormément, il est un peu comme mon mentor.

Ce que je déteste par-dessus tout ?
La jalousie, la rancœur.

Le don de la nature que je voudrais avoir ?
L’oreille absolue, et des ailes.

Comment j'aimerais mourir ?
Heureux d’avoir vécu.

État présent de mon esprit ?
Concentré, acharné. Peut-être un peu obsessionnel aussi parfois.

Ma devise ?
Stay gold.

https://www.facebook.com/pages/Holy-Strays/168671623178136
https://soundcloud.com/holy-strays