Two Bunnies In Love

On vous reparlait de Two Bunnies In Love, à l'occasion de la sortie de leur nouveau titre (tube) Duchesse. Et bien nous aurons le plaisir de le découvrir, en version live au 114, avec leurs autres compositions   !
Car pour notre première soirée là-bas le groupe a gentiment accepté de nous prêter main-forte.

Alors comme d'habitude on vous laisse d'abord apprécier leurs réponses à notre petit questionnaire :

 

Two Bunnies in Love c'est…
Julien (Chant) : Une addiction sonore en devenir
Thibaut (Guitare, claviers) : Une promesse
Théo (Guitare, claviers) : Un plateau de fromages
Lucas (Basse) : un groupe de rock
Pablo (Batterie) : La rencontre de plusieurs personnalités et sensibilités musicales pour former un groupe aux influences variées et à l'esthétique composite mais cohérente.

Mon rôle dans Two Bunnies in Love...
Julien (Chant) : Faire le job du mieux possible
Thibaut (Guitare, claviers) : mettre des pains avant de trouver une mélodie
Théo (Guitare, claviers) : c'est...Dr Sky
Lucas (Basse) : c'est: bassiste
Pablo (Batterie) : Je joue de la batterie et je prend occasionnellement la tête aux autres membres du groupe durant les répétitions pour essayer d'imposer des rythmiques vaguement tropicales.

Ce que j'ai apporté dans Two Bunnies in Love...
Julien (Chant) : Une incommensurable légèreté d'exister.
Thibaut (Guitare, claviers) : La fratrie Valéro (Lucas & Pablo)
Théo (Guitare, claviers) : De la dissonance
Lucas (Basse) : un peu de masse dans la moyenne pondérale du groupe.
Pablo (Batterie) : Quand je suis arrivé dans le groupe, le noyau était déjà là, j'ai surtout contribué à augmenter le volume sonore de l'ensemble de quelques décibels. Par la même occasion j'ai aussi surement du apporter quelques acouphènes aux autres et je profite de ces lignes pour m'en excuser.

La célébrité que j'aimerais être c'est...
Julien (Chant) : Julien Monsallier sans excés
Thibaut (Guitare, claviers) : Johnny Cash
Théo (Guitare, claviers) : Jerry la souris (de Tom&Jerry)
Lucas (Basse) : Eva Mendes
Pablo (Batterie) : Paul Bettany, uniquement parce que ce beau salaud est marié à Jennifer Connelly qui est une obsession depuis ma plus tendre enfance (Phenomena de Dario Argento).

Le premier disque de ma vie que j'ai aimé c'est...
Julien (Chant) : Un vinyl de " Supertramp " offert par un ami de mes parents, " it's rainning again " je devais avoir six ans...
Thibaut (Guitare, claviers) : le rouge et bleu des Beatles
Théo (Guitare, claviers) : le best-of bleu de Queen
Lucas (Basse) : le best of bleu et rouge des Beatles
Pablo (Batterie) : J'ai un peu honte de dire que Blackout de Scorpion a beaucoup tourné sur mon walkman à l'école primaire durant mes jeunes années au respectable groupe scolaire Savignat de Créteil, Mont-Mesly aux alentours de 1995.

Le disque que j'emmènerais sur une île déserte c'est...
Julien (Chant) :
Une compilation " cadeau " selectionnée par mes acolytes ici présents.
Thibaut (Guitare, claviers) : velvet underground du velvet underground
Théo (Guitare, claviers) : Captain Beefheart - Safe As Milk
Lucas (Basse) : « Spiderland » de Slint
Pablo (Batterie) : Le disque que j'écoute avec le plus de régularité depuis environ une dizaine d'années est Cuckooland de Robert Wyatt, mais je dirais que dans le but de me pousser au suicide et donc d'écourter mon séjour je ferais le choix de Halber Mensch de Einstürzende Neubauten (qui est un de mes groupes préférés, mais je pense que seul sur une île déserte, ça doit vite peser un peu...).

Le dernier disque que j'ai aimé c'est...
Julien (Chant) :
« 2 » de Mac DeMarco
Thibaut (Guitare, claviers) : Monomania de Deerhunter
Théo (Guitare, claviers) : Boards Of Canada - Tomorrow's Harvest
Lucas (Basse) : melody of certain damaged lemmon de Blonde redhead
Pablo (Batterie) : La Musique Liturgique Juive par un certain Mr. Attia, la médiathèque de Bagnolet refuse de me le prêter de nouveau tant que je n'aurais pas rattrapé mes 17 ans de retard dans mes études talmudiques.

Pour moi la vie de groupe c'est...
Julien (Chant) :
" la quête permanente d'un fix émotionnel ou chimique pour tenir et avancer "
Thibaut (Guitare, claviers) : L'émulation
Théo (Guitare, claviers) : Sympa mais odorant
Lucas (Basse) : ?
Pablo (Batterie) : C'est un petit peu comme la vie de couple sauf qu'on est plus de deux et qu'on ne couche pas ensemble, mais en contrepartie on fait de la musique. En fait la comparaison ne tient pas vraiment...

Ma plus grande qualité c'est...
Julien (Chant) :
D'être à l'heure aux rendez-vous.
Thibaut (Guitare, claviers) : la persévérance
Théo (Guitare, claviers) : La fermeté
Lucas (Basse) : pas évidente cette question...
Pablo (Batterie) : J'ai vu Massacre à la Tronçonneuse environ 47 fois, je ne sais pas si c'est vraiment une qualité, mais c'est un fait dont je suis assez fier.

Mon plus gros défaut c'est...
Julien (Chant) :
Trés impatient envers mon entourage proche, ne pas toujours dire ce que je pense réellement par peur de blesser l'autre.
Thibaut (Guitare, claviers) : une propension à la flânerie assez inouïe
Théo (Guitare, claviers) : L'obsolescence
Lucas (Basse) : un peu footix sur les bords...
Pablo (Batterie) : J'ai comme une espèce d'addiction étrange et honteuse à Massacre à la Tronçonneuse, ce qui m'embarrasse par moments mais ne nuit pas trop à ma vie sociale.

La politique pour moi c'est...
Julien (Chant) :
La sensation trop rare d'être gouverné par les bonnes personnes aux bons moments.
Thibaut (Guitare, claviers) : un truc que j'ai pas bien compris
Théo (Guitare, claviers) : Casse-noisette
Lucas (Basse) : quelque chose que je regarde d'assez loin quand même....
Pablo (Batterie) : La politique est généralement une bonne occasion de passer un dimanche de mai tous les cinq ans à regarder des motards se casser la gueule en suivant à fond la caisse des berlines aux vitres fumées sur France 2 ou des journalistes se faire emmerder par une foule avinée sur France 3.

La ville ou j'aimerais vivre...
Julien (Chant) :
Cap Pantin, Paris pas loin, on est bien
Thibaut (Guitare, claviers) : Londres ou Montréal
Théo (Guitare, claviers) : N'importe ou tant qu'on y trouve pas de viande reconstituée
Lucas (Basse) : Londres
Pablo (Batterie) : Je m'imagine assez souvent conduisant un énorme pick-up délabré, une toque de fourrure vissée sur la tête, dans les bas-fonds de Montréal, une des villes les plus cool que j'ai eu la chance de visiter. Naples n'est pas mal non plus, mais j'aurais peur d'y devenir obèse.

Mon plus gros fantasme dans la vie c'est...
Julien (Chant) :
A quelques détails près, la réponse de Pablo est acceptable.
Thibaut (Guitare, claviers) : Faire un son proche de Sly & the family Stone
Théo (Guitare, claviers) : Le mage-fro
Lucas (Basse) : en bon footix, marquer un but au maracana en finale de la CM 2014, mais il y'a peu de chances  pour que je le réalise...
Pablo (Batterie) : Dans un futur proche. Le groupe a explosé. Partout dans le monde, sur toutes les lèvres, le nom de Two Bunnies in Love est répété comme un mantra, une incantation magique synonyme de grands moments de rock'n'roll, provoquant à chaque écoute aux quatre coins du globe des scènes de liesse et d'exaltation collective. Après une tournée mondiale harassante et triomphale (les dates de Tokyo, Rio et Poug-les-Eaux ont été particulièrement mémorables), le quintette est réuni une dernière fois sur la scène mythique du Madison Square Garden pour une ultime date en forme d'apothéose avant de regagner son studio personnel qu'il s'est fait construire avec les recettes pharaoniques de son dernier opus sur les hauteurs de l'Himalaya afin de signer un nouveau chef-d'oeuvre appelé à marquer l'histoire du XXIème siècle. Sur la scène, Robert Wyatt a exceptionnellement accepté de faire un featuring avec Jay-Z sur Duchess pour s'inscrire dans ce moment historique malgré ses inhibitions légendaires. Au terme d'un énième rappel, le concert prend fin malgré les supplications des fans en transe. Je sors de scène essoré mais heureux, quand le manager vient me voir pour me dire que quelqu'un m'attend dans ma loge. J'ouvre la porte et la découvre dans la pénombre : ses cheveux d'un noir de jais font ressortir ses yeux d'un vert intense et la lumière tamisée met parfaitement en valeur ses formes sculpturales. Je m'approche et reconnait Jennifer Connelly qui n'a pas pris une ride depuis Requiem For a Dream et avec beaucoup de calme et de détermination elle me passe une main dans les cheveux et me susurre une phrase très érotique en italien d'une voix suave et rauque.
J'attend aussi avec beaucoup d'impatience la sortie de la PS4.

Le plus grand bonheur de ma vie c'est...
Julien (Chant) :
Etre bien entouré, tenir et avancer.
Thibaut (Guitare, claviers) : Faire du rêve une réalité
Théo (Guitare, claviers) : Le fromage
Lucas (Basse) : beaucoup trop de choses pour en choisir une...
Pablo (Batterie) : Jouer de la musique, aller au cinéma et boire des coups.

https://twobunniesinlove.com
https://soundcloud.com/two-bunnies-in-love
https://twobunniesinlove.bandcamp.com
https://www.youtube.com/user/twobunniesinlove?feature=watch
https://www.facebook.com/pages/two-bunnies-in-love/261646125054