En intitulant son nouvel album It Is What It Is, Thundercat fait référence à des paroles prêchées par le rappeur Mac Miller sur son album Swimming de 2018, qui a malheureusement succombé à une overdose accidentelle un mois après sa sortie. Thundercat avait co-produit le morceau dont sont extraites ces paroles et dut alors supporter une fois encore la perte et le deuil alors qu’il composait la musique qui succède à son album Drunk de 2017.

 Et alors que ces thèmes douloureux parcourent la plupart de ses oeuvres de la décennie passée, particulièrement sur l’album Apocalypse d’ailleurs, enregistré après la mort d’un autre ami et collaborateur proche Austin Peralta, il continue à les illustrer en musique pour son premier album de la décennie à venir, avec une aide en co-production par son fidèle partenaire Flying Lotus. 

C’est sur le morceau “Fair Chance” que Thundercat est le plus ouvert à ce sujet, accompagné par d’autres camarades de Mac Miller, Ty Dolla $ign et lil B, exprimant leur deuil avec un falsetto déprimé : “So Hard to get over it, I’ve tried to get under it/Stuck in Between, it is what it is”. Et ainsi le titre de l’album est répété à travers cette séquence hétérogène mais pour autant particulièrement fluide, employé comme un mantra, à des fins d’hommage évidemment.   

Tout aussi touchant, les adieux émus de Thundercat sur le dernier morceau, rapidement énoncées avant que sa basse ne s’emmêle avec la guitare de Pedro Martins de la plus belle des manières.

https://ninjatune.net/artist/thundercat