Le deuxième album des Rouennais Steeple Remove devrait se faire remarquer. De la pochette néons colorés aux choix des titres (Hyperprism, Indoor Reptile, Cathedrale), en passant par le son lui-même de Radio Silent, tout l'univers emprunte à Pink Floyd. Guitares électriques aussi bruyantes que celles de My Bloody Valentine, ambient à la Kraftwerk, sorte de psychépunknewwave, l’album prend toute sa dimension à partir du cinquième titre.

 

 

 

Le single prévu (Desorient Express) est un mauvais choix, il ne rend pas compte de l’amplitude sonique que le groupe peut dégager. Intros pop atmosphérique aux faux airs de Air, hymnes de rockdance floor, voix de Syd Barrett, les titres des cinq garçons sous l’emprise des vapeurs seventies font écho à Pink Floyd. L’après garde du psychédélisme anglais à un nom en France : Steeple Remove. La formation s’est fait repérée durant les premières parties de Art Brut et d’Electrelane à Paris et à Londres. Elle n’a rien laissé au hasard : le site web mise sur le graphisme, l’artwork et flash davantage que sur le contenu mais a-t-on besoin de photos de minets en cuir ? de l’agenda –forcément surbooké du nouveau groupe in? Non, après tout. Le style rien que le style.

 

Steeple Remove “Radio Silent”

(Third Side Records – Novembre 2006)

 

Liens:

www.steepleremove.com
www.myspace.com/steepleremove

 

Tracklisting:
1   Theme I
2   Gonzo Gazing
3   Desorient Express
4   Radio Silence
5   Free Open Tune
6   Love Machine
7   Indoor Reptile
8   Hyperprism
9   Infinity Net
10   Cathedrale