On pourrait nous reprocher de tomber directement dans la comparaison avec tous les groupes de rock psychédélique australiens, mais The Lazy Eyes se réjouissent eux-mêmes qu’on puisse les comparés à leurs compatriotes et “grand frères”. Ils n'ont jamais caché l'influence et le bonheur qu’a été pour eux de grandir et de s'éclater sur du King Gizzard and The Lizard Wizard, du Tame Impala ou du Pond et consorts. "Il était difficile de ne pas être inspiré", ont-ils eux-mêmes déclaré au magazine NME plus tôt cette année. Pour eux “Tous les musiciens qui réussissaient venaient d'Amérique ou d'Angleterre, et soudain, nous avons eu ces groupes australiens qui ont tout déchiré." ajoutent-ils.

Les comparaisons sont frappantes : l’album 'SongBook' donnera aux fans des groupes qu’on vient de citer un frisson familier. Les morceau de cette formation de Sydney sont à la fois accessibles et ambitieuses (il suffit de voir la transition vers un final magistral en plein milieu du morceau 'The Seaside'), ou ils semblent du moins connaître les ficelles du métier - avec des riffs hypnotiques qui crépitent et font des étincelles - et les déploient soigneusement , et avec brio notamment sur le titre “Fuzz Jam”.

En plus des noms et des sonorités familières, il y a les promesses d'un groupe qui tient son destin entre ses mains, toujours prêt à essayer quelque chose de nouveau : " Tangerine " est l'un de ces morceaux pleins d'esprit que l'on peut espérer d'un groupe aussi précocement talentueux dans sa carrière, tandis que " Starting Over " combine l'ère " Rubber Soul " des Beatles avec des soupçons de nos versaillais de Air. Le dernier titre de l’album, 'Cheesy Love Song', est aussi agréablement doux et triste à la fois, même si les paroles pourront sembler trop familières à tous les coeurs blessés.

Avec le temps, il n'y a pas grand-chose qui puisse empêcher ces jeunes, qui représentent la relève, d'utiliser leur potentiel pour forger leur propre voie et développer un son qui leur est propre ; on sent que c'est une question de temps et sans doute de maturité. Mais en attendant, on peut dire que leur premier album "SongBook" est un travail plus que séduisant, et que leur vœu de rejoindre la même scène que  leurs modèles du rock psychédélique australien a été exaucé, et par la grande porte.

https://thelazyeyes.bandcamp.com/album/songbook

Emission de l'été

Playlists du mois

Mixtape