Après une longue pause de cinq ans entre deux albums, le trio alt-rock anglais Alt-J nous revient avec de l’inattendu : un album direct avec une poignée de chansons pop à la structure plus traditionnelle que d’habitude, que d’aucuns pourraient trouver tout à fait calibrées pour la radio. intitulé The Dream, et en aucun cas une oeuvre mainstream, il est cependant l'album le plus accessible que le groupe ait enregistré à ce jour, canalisant ses tendances à l’étrange habituelles en faveur d’une vision plus claire qui oscille entre le réconfort et le bouleversant.

Ces douze titres sont reliés entre eux par des histoires de souvenirs chaleureux et de crimes odieux et présentent parmi les récits les plus évocateurs du groupe, qu'il s'agisse du leader Joe Newman incarnant un comédien à la ramasse devenu dealer de drogue (sur "The Actor"), un meurtrier légitime à la Dexter sur "Happier When You're Gone", ou même un pote nerd qui gagne gros avec de la crypto-monnaie sur "Hard Drive Gold".

L'approche habituelle d'Alt-J en matière de sonorités est toujours aussi riche qu'il s'agisse d'ajouter un rythme de transe et des chants fiévreux à une folk acoustique pastorale sur le titre "Chicago", de convoquer une diva d'opéra et un clavecin pour un coup de force dramatique sur le morceau "Philadelphia", ou d'employer un quatuor de barbiers pour soutenir une mélancolie dépouillée à la Thom Yorke sur "Walk a Mile".

En plus du morceau d’ouverture, "Bane", qui utilise actucieusement le son d'une canette qu’on ouvre sur un histoire nostalgique d’amour d'été, d'autres points forts incluent le très radiophonique "U&ME" et "Hard Drive Gold" que vous venez d’écouter, avec un groove pulsé qui est sans doute l'un des morceaux les plus accrocheurs qu'ils ont écrit à ce jour. À l’opposé de ces ambiances, le titre "Get Better" est une histoire d’amour triste et tendre, qui contient les paroles les plus bouleversantes de l'album, faisant face à la perte et à la mort avec une telle élégance qu'elle rivalise sans doute avec les moments les plus douloureux et tristes d'Elliott Smith et de Bright Eyes..

Leur meilleur album depuis This Is All Yours en 2014, The Dream montre qu'Alt-J est en pleine forme et encore plein de ressources pour surprendre. Bien que les paroles soient obsédées par la mort, la beauté et la chaleur qui parcourent l'album le rendent très vivant et fabuleusement humain.

https://www.altjband.com/

Emission de la semaine

Nouveautés

Playlists du mois

Mixtape

A découvrir également