Plutôt que d’explorer la musique d’une région ou d’un pays donné comme il l’avait fait de façon si expressive sur son Album de 2017 Azulejos, le producteur italien Andrea Mangia et son projet Populous a décidé de nous présenter ce que l’énergie créative féminine représente pour lui sur son nouvel Album W. 

Sur ce premier album en tant qu’artiste ouvertement queer, il collabore avec certaines de ses chanteuses préférées en restant fidèle à ses penchants globe-trotter, puisqu’elle viennent de régions aussi diverses que le Japon, le Brésil, mais aussi de son pays l’Italie. 

Le talent de Populous pour mélanger les sonorités et les styles reste entier avec cet album et il apparaît comme des plus séduisants et mystérieux depuis son album Night Safari de 2014.

Effectivement mais l’album W (contraction de Women) est bien plus sensuel et immédiatement captivant que Night Safari ou même Azulejos, grâce à la présence et le pouvoir évocateur de ses chanteuses. Chacune d’elle est en quelque sorte la déesse de leur morceau, mais enocre plus particulièrement sur le titre “Flores No Mar”, ou la brésilienne Emmanuelle chante les louanges de Lemanja, la sainte patronne des navigateurs, des pêcheurs et de la féminité dans la région afro-brésilienne de Candomblé. Sur “House of Keta”, la rappeuse italienne Myss Keta se fait reine du dancefloor, sur l’un des morceaux les plus dansants de Populous.  

Ailleurs, le morceau “Soy LoQue Qoy” est un morceau très séduisant qui donne la vedette au duo mexicain Sotomayor que je vous ai fait écouter il y a quelques semaines, et un autre morceau “Banda”, qui le voit collaborer avec le producteur argentin Barda, laisse la musique la plus envoûtante de Populous se manifester sans pour autant sacrifier les rythmiques dansantes qui donnent son pouls à l’album W. 

Et alors que l’album touche à sa fin, certains de ses meilleurs morceaux voient le producteur retrouver d’anciens amis et collaborateurs. La japonaise Cuushe, qui avait marqué l’album Night Safari de son aura, donne un supplément de grâce au morceau “Out of Space” avec son chant aérien qui prolonge l’ambiance plus légère que l’air initiée avec le titre précédent “Petalo”, avec le duo Argentin et Uruguayen Weste. 

Lorsque Populous rentre au bercail avec les chanteuses italiennes Lucia Manca et Matilde Davoli, qu’on a pu entendre sur son album de 2005 Quipo et qui reviennent comme sidekick sur le planant dernier morceau “Roma”, on ne peut imaginer de conclusion plus planante pour cet album en hommage à la créativité féminine.

Et la chaleur et la liberté qui se dégage de ce nouvel album W de Populous s’enrichit à chaque nouvelle écoute donc n’ayez pas peur d’y venir et d’y revenir.

https://wonderwheelrecordings.bandcamp.com/album/w

Emission de la semaine

Nouveautés

Mixtape