Ms._John_Soda_-_Loom.jpg

Une bonne nouvelle pour les amateurs de musique electronique feutrée, au atours pop conjuguant finesse, émotion et une grâce mélodique et mélancolique propre aux formation scandinaves ou allemandes. Pour ce nouvel album qu’ils ont intitulé Loom, Stéfanie Böhm et Micha Acher (qui sévit également dans The Notwist et 13 & god) sont rejoints par Thomas Geltinger et Cico Beck, bien qu’honnêtement on peine à voir la différence avec les précédents albums où ils étaient absents, et si cela apparait comme un camouflet de ma part, ce n’est en fait que compliment lorsque qu’on apprécie Ms John Soda sous sa forme habituelle.

L’acoustique s’accorde toujours aussi aisément à l’électronique pour des morceaux qu’on a envie d’écouter tard le soir en construisant des cabanes avec des draps et des chaises pour materialiser le côté cozy, tendre et enfantin, comme la voix de Stéphanie Böhm et ses différentes incarnations, brute, avec effets ou avec overdub. L’album est d’une homogénité sans pareille et glisse d’une chanson à une autre sans aucune peine, même lorsque le tempo s’accélère, comme sur le morceau Sirens, alors que d’autres prêtent davantage à l’introspection.

Dans les petits changements discrets, on notera l’ajout acoustique de la batterie de Geltinger ou le auto-tune discret parfois ajouté au chant de Stefanie Böhm, mais le sentiment à l’écoute est si familier, qu’un blindtest pour un fan qui n’aurait pas écouté ce nouvel album serait gagné haut la main et dès les premières notes. Le temps n’a pas de prise sur la musique de Ms John Soda, et le plaisir de les écouter reste tout aussi intact.

https://www.msjohnsoda.de/