wavves_v.jpg

Ils ont peut-etre pris deux ans mais le groupe de sales gosses Wavves nous revient avec un cinquième album opportunément appelé V en chiffre romain, après le beau succès d’Afraid of Heights en 2013 qui les voyait expérimenter pourtant davantage, redéfinissant les contours de la musique Surf Punk, genre souvent considéré à raison comme plutôt simpliste. Le retour des critiques fut alors ùi-figue mi-raisin tandis que commercialement ce fut un véritable succès dans les charts.

S’en est suivi beaucoup de travail pour leur leader Nathan Williams, notamment pour sortir un single de Courtney Love sur son propre label Ghost Ramp, ainsi qu’un court mais intense split EP avec le groupe Cloud Nothings comme tu l’as rappelé Antoine et évidemment la composition de ce cinquième album.

Quand il ne travaillait pas Nathan Williams buvait énormément avec ses potes, avec le lot de nuits d’angoisse et de paranoïa qui, naturellement, s’ensuivirent.  Et ce nouvel album transpire de ces expériences de débauche alcooliques qui révèlent les démons interieurs. Car hormis quelques flashs d’optimisme, le soleil s’est fait voiler par des thématiques plus mûres et de confrontation à l’âge adulte. Le morceau Redlead par exemple est l’exemple même de cette catharsis, au milieu de moments plus poppy comme le morceau “Way too much” .

Et quand Wavves se met à tenter le bizarre comme avec le morceau Flamezesz et sa guitare qui se fait remarquer en apparaissant par ci et par là, déchirant tout autre élément sur son passage, cela devient encore plus interessant. V apparaît aussi comme un album qui essaie d’accrocher la diffusion radio avec sa production FM et l’abandon des thèmes autour du Skate et de la drogue mais c’est aussi celui qui connaît la meilleure unité, parfois au prix d’apparaître dans la répétition.

Alors oui chacune apparaîtra comme particulièrement familière mais de façon tellement catchy et légère qu’il est difficile de ne pas apprécier le talent de Nathan Williams à écrire de la pop montée sur des essieux instrumentaux Punk.

https://wavves.net/