mouse_on_mars_-_21_again.jpg

Un album fleuve et un vrai événement pour les 21 ans de carrière de Mouse on Mars
avec un album qu’ils ont intitulé avec humour 21 again, comme si Jan St Werner and Andi Toma avaient 21 ans à nouveau.


Ensemble, ils ont enregistré plus de dix albums au cours de ces deux décennies en tant que Mouse on mars, en se servant autant dans l’IDM, le rock que la pop avec des albums cultes tels qu’Idiology. Ils ont beau avoit fait une pause au milieu des années 2000, ils sont ensuite revenus régulièrement nous enchanter les oreilles et la nuque sur le label Monkey Town du duo Modelektor, après leur grand retour de 2012 avec l’album Parastrophics.

Et pour ce syndrome de Peter Pan que peut représenter ce nouvel album 21 again, ils se sont entourés de rien de moins que 21 nouvelles collaborateurs. Tout cela s’est materialisé en un double album de 23 morceaux collaboratifs et 7 morceaux supplémentaires sans même la participation de Mouse on mars ! Les meilleurs moments sont à créditer aux collaborations avec le duo synthpop canadien Junior Boys, le producteur Machinedrum, Laetitia Sadier de Stereolab, Matthew Herbert et Oval ou encore avec les post-rockeur virtuoses de Tortoise.

On pourra aussi y trouver l’ivrogne chantant Mark E. Smith de The Fall, FunkStorung, Modeselektor, Prefuse 73, AGF et le japonais DJ Scotch Egg avec sa Chiptune complètement timbrée.


Et somme toute, 21 again ressemble exactement à un anniversaire de jeunes de 21 ans, c’est un peu le bordel, avec des copains partout, mais surtout on s’y amuse comme des petits fous. Evidemment il y a des excès qui pourront gâcher la fête pour certains, mais si vous êtes prêts à supporter ces moments d’exubérance pseudo-juvénile, on vous garantit que vous allez vraiment vous éclater !