I-Love-You-But-Ive-Chosen-.jpg

On pensait que ce quintet d’Austin au Texas avait jeté l’éponge après avoir sorti un album aussi bon que leur premier, qui s’intitulait Fear is on our side. Probablement le vertige de la feuille blanche après un premier opus adoubé par la critique en quelque sorte.

Il faut dire que leur premier album offrait une variation raffraichissante sur le genre post-punk à une époque où il était encore possible de le faire. Mais voilà qu’il nous font quand même la très bonne surprise de de revenir 8 ans après avec l’album “Dust”, sorti sur Secretly Canadian en amérique du nord et sur le label manceau Monopsone pour le reste de l’Europe (cocorico).

Il apparaît même qu’ils n’étaient alors qu’en “congé sabbatique” et on les retrouve donc dans une forme exceptionnelle, prouvant que les meilleurs groupes savent dépasser les pièges qui les enferment dans un genre particulier.

La production a été confiée à Paul Barker du groupe Ministry et conserve toute la fougue , la noirceur du rock très entrainant des texans, en nous épargnant tout artifice et plutôt en en polissant humblement la matière très brute.

L’album Dust nous emmène alors des plaines embrumées à la torpeur inquiétante jusqu’à la lisière d’une tempête de feu sans jamais vous perdre en chemin. Le groupe avait déja un nom inoubliable, et bien maintenant il a également deux albums inoubliables.

https://www.chosendarkness.com/