Un troisième album pour ce trio originaire de Floride qui les voit nettoyer et lisser leur son mais rassurez-vous juste assez pour le rendre encore plus sympa à l’oreille , il leur reste ce qu’il faut d’énergie débridée et de distortion pour surgir de vos enceintes comme des rayons de soleils. Mais assez propres pour montrer qu’ils ont pris l’enregistrement de cet album au sérieux et qu’ils n’ont pas eu besoin de sécher les cours pour le faire de manière sporadique.

 Quand on prend les choses au sérieux, il est inévitable d’être aussi pris un peu plus au sérieux en retour. D’autant qu’ils sonnent du coup beaucoup plus punchy et que le traitement du son a permis d’aider à mettre en valeur les très bonnes idées mélodiques sur un album très complet, capable aussi de se mettre un peu plus en retrait ou de prendre leur temps sur certains morceaux.sans en faire des morceaux en demi-teinte pour autant. Car les Jacuzzi boys, comme leur nom l’indique , savent s’amuser et ils engrainent leur fans dans cet état d’esprit comme ces jeunes groupies qui leur ont fait une vidéo d’art vaginal pour le titre Glazin, c’est à dire en travestissant leur vagin en différents personnages pour se faire remarquer de leur jeunes idoles.

Et bingo puisque le groupe l’a ensuite utilisé comme clip officiel d’ailleurs. Mais pour revenir à l’album, sur onze titres le groupe prouve qu’ils peuvent envoyer les guitares comme sur le titre guillotine, aller dans la dream pop qui degouline le sucre avec dust ou accélerer le rythme comme sur une course poursuite en voiture sur le titre Domino moon et le tout sans forcer.

https://jacuzziboys.com/