Après quelques EP enthousiasmants et des concerts hauts en couleurs on attendait avec impatience ce premier album de Totally enormous extinct dinosaurs. On l'avait découvert au festival des transmusicales de Rennes, et depuis, la musique d’Orlando Higginsbottom puisque c’est le vrai nom de ce jeune anglais et bien n’a cessé de revenir à nos oreilles avec de nouveaux maxis, tous plus enthousiasmants les uns que les autres.

 
Et cet album n’apprendra pas grand chose de nouveau à ceux qui ont déja tendu l’oreille vers les productions passées de totally enormous extinct dinosaurs.

Pour les autres, on ne peut que recommander cet album aux fans de Caribou, ou de Hot Chip notamment. D’ailleurs ce n’est pas pour rien que ce producteur a signé la plupart de ses sorties sur Greco-roman qui n’est autre que le label de Joe Goddard du groupe Hot Chip.

Ce mélange d’electro et de pop pioche autant dans le UK garage, que dans la two step en adoucissant le propos par une tristesse romantique davantage murmurée que chantée, c’est cette marque de fabrique de ces lads anglais, un peu geek mais totalement contaminés par cette black music des clubs qui se frotte depuis longtemps à l’electro.

Et ce mélange séduit indéniablement car elle prend le meilleur de la testostérone rythmique, le meilleur de l’intellect de l’intelliigent dance music et le meilleur de la musique sentimentale et atmosphérique offerte par des claviers et une voix qui assume sa fragilité.

 

www.myspace.com/totallyenormousextinctdinosaurs

 

 

 

 

 

Emission de l'été

Playlists du mois

Mixtape