cover_santogold.jpg

 

Attention préparez-vous au ravage musical de Santogold ! Sous ce nom se cache la new yorkaise Santhi White qui dévoile enfin son projet solo après moultes collaborations avec Switch, Diplo, ou encore MIA. Des artistes avec qui elle a beaucoup appris et partagé aussi bien sur plan humain qu’artistique. 

 

Chanteuse dans le groupe « Stiffed », Santogold a grandi à Philadelphie ou son enfance n’a pas toujours été aussi joyeuse que cela. Son père victime d’un cancer, avait été suspecté de corruption par le FBI alors qu’il était conseiller du maire. Santhi déménagera par la suite à Brooklyn ou elle signe aujourd’hui son émancipation.

 

Son premier album éponyme d’ailleurs reflète toutes ses influences, un disque efficace qu’elle a voulut à son image mélangeant assez aisément le rock des années 80 à la puissante du dub, du booty hip hop encore à l’énergie du funk. Son chant plutôt atypique rappelle la voix inoubliable de Pauline Black, la chanteuse du groupe de ska « The Selecter » qui n’avait pas peur d’afficher son extravagance. Même si on peut lui reprocher parfois ses tendances pour le cheap, Santogold réveille avec fracas l’univers de la musique avec ce disque aussi éclectique que cohérant rassemblant sans concessions tous les courants musicaux de ces 30 dernières années.

 

Santogold « santogold »

(Lizard King Records – Mai 2008)

 

>www.myspace.com/santogold

 

Tracklisting:

1   L.E.S. Artistes (3:25) 

2   You'll Find A Way (3:01) 

3   Shove It (3:46) 

4   Say Aha (3:35) 

5   Creator (3:33) 

6   My Superman (3:01) 

7   Lights Out (3:13) 

8   Starstruck (3:55) 

9   Unstoppable (3:33) 

10   I'm A Lady (3:44) 

11   Anne (3:29) 

12   You'll Find A Way (Switch & Sinden Remix) (3:13)