sleep-party-people-floating-artwork-400x400.jpg

L’homme à la tête de lapin inquiétante est de retour ! Le danois Brian Batz a fait évoluer sa musique tout en gardant ce qui nous plaisait le plus chez lui, cet univers somnambule et une sorte de dream-post-rock bien à lui, qui respecte la vraie signification du mot rêve comme qualificatif si on l’emploie à son endroit. Car en effet, quand on utilise le mot dream dans dream pop d’habitude, c’est davantage pour qualifier quelque chose de léger, doux et inoffensif alors qu’on sait bien que les rêves sont bien davantage que cela.

Ce sont des moments parfois anxiogènes, où toutes sortes de passions ou frustrations enfouies remontent à la surface de l’esprit, dans un joyeux mais parfois terrifiant bordel où l’insensé règne en maitre. Et Sleep party people, c’est exactement ça : c’est l’univers étrange d’Alice au pays des merveilles, mais avec un lapin qui cette fois prend tout son temps pour développer son histoire.

Pour "Floating", c’est le nom de ce nouvel album, il faut noter une évolution qui apparaît à présent comme bienvenue même si l’on avait pas eu tout à fait le temps de s’en rendre compte, mais Brian Batz a eu la bonne idée d’abandonner l’effet “hélium” utilisé constamment sur sa voix auparavant.

Et grand bien lui en a fait, car il n’a certainement pas à rougir de ses performances vocales ou de la qualité de sa voix ; il reste tout à fait reconnaissable et conserve grâce à ses compositions toute l’identité qui le distingue de ses pairs. Donc, ce qui aurait pu apparaître comme l’album qui nous fait réaliser un côté un peu rébarbatif du Danois, se révèle finalement comme une invitation à poursuivre l’histoire étrange et captivante de Sleep Party People.

 https://www.facebook.com/SLEEPPARTYPEOPLE