La scène électronique Française a fait beaucoup parler d'elle ces derniers temps avec les derniers succès du label Ed Bangers aux sorties d'Institubes. La french touch a refait surface et si il y a un artiste qu'on a trop tendance à oublier dans cette nouvelle fournaise c'est Agoria. Ce lyonnais s'est caractérisé assez vite par un son plus épuré et linéaire quand ces amis parisiens ont eu plutôt tendance à mettre d’abord en valeur leurs grosses basses vrombissantes.
Comparé souvent à Laurent Garnier, Sebastien Devaud aka Agoria a su montrer dans ses 2 premiers albums qu’il avait plusieurs cordes à son arc. Mélangeant assez aisément des titres tantôt groove à des morceaux de pure techno. Ce dj français a su ingérer 20 ans de cultures électroniques pour la déverser dans ses morceaux complexes. Et si la musique d’Agoria est souvent intense, c’est que ce dj lyonnais a su trouver la méthode pour nous faire voyager tout en transpirant sur ses montées de tempo. C'est d'ailleurs ce qui a mis la puce à l'oreille à Olivier Van Hoofstadt, réalisateur du film « Go Fast » qui vient de sortir dernièrement au cinéma et dont il a confié la réalisation de la Bande Originale du film à Sebastien Devaud.
 
Pour ce nouvel opus, Agoria a joué avec les contrastes de ce thriller, ça commence par des bruitages de vents qui vont ensuite évoluer vers des chants d'opéras avant de repartir sur un morceau progressif le tout agrémenté d’interludes instrumentaux angoissants. L’originalité, il faut plutôt la retrouver sur les morceaux chantés de deep house et même de pop interpretés par son ami lyonnais « Scale » dont la voix de velours nous rappelle sensiblement  celle de Antony de "Antony and the Johnsons".
 
Date de sortie: 13/10/2008
site myspace: https://www.myspace.com/thegreenarmchair
Label: Different
 
Tracklist:
01. Tender Storm
02. Altre Voci
03. Memole Bua
04. Dust
05. Pending Between Two Worlds
06. Eden
07. Solarized
08. Last Breath
09. Around The Corner
10. Go Fast
11. Run Run Run
12. Diva Drive