cover_architecture.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On imagine un monument froid et imposant : Architecture in Helsinki est vif et fin ; fort en instruments, riche en sonorités, une délicate candeur de décor d’intérieur. In Case We die est insolent de simplicité, dérangeant de pureté, couronné par un orchestre naturellement sophistiqué. Pardon les oxymores, mais ce collectif de 8 fou-fous réussit à accorder ses trombones, ses tubas et clarinettes, ses violons et synthés, sans l’ombre d’une note mal placée ou d’une mélodie désordonnée.

 

Ce deuxième album, venu d’Australie, prétend parler d’un pays septentrional avec une hilarité toute poétique et pas bégueule en ascétisme. Du fol (folk) hédoniste qui entend bien pousser sa chorale dans des contrées moins dépressives qu’Arcade Fire et toutes aussi rigolotes que The Go ! Team - toutefois un rien moins illuminées que ces formations.

 

Wishbone c’est comme une fille qui aimerait montrer ses jouets, Do The Whirlwind, pour prouver que le groove est un truc de nana, It’5, pour signifier que c’est aux gamins que l’avenir appartient, Nevereverdidque, que le chaos est de ce monde, à nous de voir les charmes qui s’en échappent… au cas où on mourrait…

 

Architecture In Helsinki "In Case We Die"

(Moshi Moshi / V2 - janvier 2006)

 

> architectureinhelsinki.com

 

Tracklisting:
1   Neverevereverdid
2   It'5!
3   Tiny Paintings
4   Wishbone
5   Maybe You Can Owe Me
6   Do The Whirlwind
7   In Case We Die [Parts 1-4]
8   The Cemetery
9   Frenchy, I'm Faking
10   Need To Shout
11   Rendezvous: Potrero Hill
12   What's In Store?
13   Untitled