L’époque est à l’ouverture des frontières, aux mélanges des classes, à la multiplicité des horizons, au kaléidoscope muti-couleurs… Preuve à l’appui, l'arrogant gouverneur du genre : El Presidente. C’est le quatrième album de ce groupe écossais-irlandais-américain qui a déjà sorti ses Greatest Hits en 2001.

 

Après avoir fait les premières parties de Soulwax, Duran duran et Oasis, la bande qui a choisi un parti funk- glam rock à mi-chemin entre Prince et AC/DC (si si c’est possible !) et rivalisant avec les Scissors Sisters est, somme toute, fort éligible pour cette année 2006. La promesse d’un groupe convaincant vient du public présent et enthousiaste aux dernières Trans Musicales.

 

Leur programme est plus sexy qu’un beau parleur italien (Old Times, Honey) plus alléchant qu’une glace citron-fraise (Without you, Keep On Walking). Ca sent prématurément les vacances d’été sur la Costa Brava, gare aux insolations, aux dandinements endiablées, aux courants lors des baignades. La vague passe aussi vite qu’elle est venue. Les serments électoraux aussi, remarquez.

 

El Presidente "El Presidente"

(RCA- Arista - janvier 2006)