Nic Offer et le groupe dance-punk de Sacramento reviennent avec leur neuvième album, mais s'ils restent l'un des meilleurs groupes de scène, cet album offre une plus grande variété de styles, de l'acoustique à l'électronique, de la house à l’electro latine.

On plonge alors la tête la première dans une rave underground des années 90 : lumières aveuglantes, breakbeats à profusion et un sentiment général d'élévation spirituelle dans la sueur.

On hallucine un peu en réalisant que !!! (chk chk chk) portent le flambeau du punk-funk indie depuis 26 ans, mais ils continuent effectivement à se réinventer sur leur neuvième album.

Let It Be Blue est à des kilomètres de "Me and Giuliani Down by the School Yard" et de "Pardon My Freedom", mais l'accent mis sur le dancefloor, sans parler de leur côté espiègle et anarchique, reste énergique et contagieux.
Pourtant avec le morceau d’ouverture Normal People, les auditeurs pourraient se demander s'ils sont vraiment en train d'écouter le bon disque, avec cette guitare acoustique mélancolique, d'une beauté douce, rappelant davantage le regretté Elliott Smith.

Mais au fur et à mesure que l'album progresse, un disque composé pendant les confinements de ces deux dernières années, on s'imagine retourner dans les clubs du futur notamment avec le morceau A Little Bit (More) qui s'oriente progressivement vers la funk électro, tandis que Storm Around The World avec Maria Uzor est plus électro-pop, Panama Canal, avec la chanteuse Meah Pace, et This is Pop 2 proposent une électro-funk plus minimale, Puis il y a "Man on the Moon", une reprise du classique de R.E.M. qui devient un morceau disco synthétique, avec des chœurs qui répondent au chant principal. Un Puente est de la pop electro latine qui envoie, avec la participation d’Angelica Garcia, Here's What I Need To Know est un numéro de danse électronique spatial, puis l'album s'installe dans un funk dépouillé et bondissant, notamment sur le titre Let It Be Blue, tandis que It's Grey, It's Grey rappelle les Sparks de la fin des années 70.

Après neuf albums et plus de deux décennies, !!! chk chk chk reste un groupe auquel vous pouvez faire confiance pour ambiancer vos soirées avec une grosse dose de fun, et ce nouvel album Let it Be Blue qui porte si mal son titre, ne déroge pas à la règle.

https://chkchkchk.net/



Emission de la semaine

Nouveautés

Playlists du mois

Mixtape