La musique qu'Evan Mast produit sous le nom d'E*Vax est tout sauf exubérante et pour une bonne raison. Comme moitié du duo électro rock Ratatat et collaborateur de confiance de Kanye West, il avait clairement besoin d'un projet bien à lui pour chiller un peu et créer des sons qui apaisent à la fois son âme et ceux qui ont la curiosité d’aller écouter ses prods.

Son album éponyme qui sort cette semaine reprend des éléments de hip-hop lo-fi, de musique new age brumeuse et d'électronique glitchy, ajoute occasionnellement un sample vocal et mélange le tout avec une touche de douceur pour obtenir une sauce insidieusement bonne. Les morceaux en eux-mêmes peuvent paraître un peu légers au début, mais très vite, ils s'accumulent en un doux raz-de-marée de sentiments qui frôlent la mélancolie. Le disque est un peu trop pétillant et léger pour être triste, mais ce n'est pas non plus une musique dédiée à la fête.

C’est vrai mais il y a quelque chose dans la façon dont Mast associe des synthés lugubres à des rythmes entraînants et des lignes de basse pop qui les empêche de totalement enflammer l’auditeur. Ce qui est loin d’être un défaut, surtout quand le reste de l'album est si relax et tour à tour subtilement joli ("Anything at All"), délicatement complexe (la drum & bass de "Kolkata"), et on retrouve une pincée de Ratatat sans le bombardement des gros rythmes ("New Words").

Au moment où son ancien acolyte de Ratatat sort lui-même un album sous le nom de Kunzite, on y préférera largement l’album d'E*vax à tous niveaux. De meilleures compositions, des mélodies plus accrocheuses et une production plus intéressante en font non seulement le meilleur album des deux membres de Ratatat, mais aussi une oeuvre que tout fan d'électronique calme et mélodique se doit de découvrir.

https://evax.bandcamp.com/

Emission de la semaine

Nouveautés

Playlists du mois