Le nouvel album de Jupiter et Okwess Na Kozonga voit le groupe parcourir le monde avec leurs sonorités tout droit venues de Kinshasa.

Avec leur signaturerock bofenia au centre de chaque morceau, le groupe part à la rencontre d’un large éventail d'artistes : la rappeuse chilienne Ana Tijoux, l’orchestre de jazz du célèbre Preservation Hall Jazz Band à la Nouvelle Orléans, les artistes brésiliens Marcelo D2 et Rogê, et la chanteuse soul californienne Maiya Sykes, qui collaborent tous avec ce groupe à l'énergie débordante, pour créer des aventures musicales passionnantes.

Comme toujours, Jupiter Bokondji est le leader charismatique du groupe, une force vitale à la langue agile et à la voix profonde et sur le morceau qui ouvre le bal, "Telejayi" il échange avec le rappeur Marcelo D2, pour un formidable duo vocal plein de célérité et de puissance.

Le groupe Okwess, quant à lui, montre sa grande forme tout au long de l'album, avec des guitares qui gémissent et des percussions en mouvement constant.
Sur le morceau"Mieux que ça" le groupe propose également des riffs et des rythmes qui s'imbriquent rapidement.

Alors qu'ils ralentissent à un rythme plus tranquille pour le titre qui a donné son nom à l’album Na Kozonga, ils proposent un hommage très accrocheur aux divers endroits où Jupiter Bokondji se sent chez lui, au cours de ses nombreux voyages. Un morceau tellement accrocheur que la guitare et les choeurs semblent donner leur propre interprétation de Gotta Go Home de Boney M, que certains d’entre vous connaissent sûrement mieux grâce au gros pompage qu’avait fait le groupe Duck Sauce pour son morceau Barbara Streisand.

Le morceau très politique "You Sold Me a Dream" est interprété par Ana
Tijoux, qui se joint au groupe pour dénoncer les inégalités subies par les migrants urbains et celles qui subsistent dans les pays aux héritages coloniaux.

Puis à la suite de cette association particulièrement électrisante, ils laissent la place à des moments plus doux comme sur le titre "Marco", un hommage au défunt manager de Jupiter. Aussi Lles rythmes reggae qui soutiennent le morceau "Jim Kata"donnent une touche joyeuse aux hurlements des solos de guitare qui les accompagne.

Pendant ce temps, les cuivres chaleureux de la Nouvelle-Orléans du Preservation Hall Jazz Band sur le titre "Abalegele Gale" témoigne encore de l'influence des vibrations de l'Atlantique noir sur le paysage sonore global de l'album.

Avec l’album Na Kozonga, Jupiter & Okwess font preuve de beaucoup d'audace, mais aussi montrent aussi une grande détermination à travers une gamme de tons et d'humeurs variés.
Ils se montrent sous le jour d'un groupe polyvalent qui explore de nouveaux chemins avec beaucoup d’aplomb et du talent à revendre, et qui le partage avec des invités des quatres coins du monde tout en restant fidèles à leurs racines musicales.

https://jupiter-okwess.bandcamp.com/

Emission de la semaine

Nouveautés

Playlists du mois

Mixtape