I Luma c’est le premier album de la chanteuse A. Billi Free, de son vrai nom Billie Drakeford, et une artiste qui mélange une variété d’influences allant du R’nB alternatif au hip hop, l’électronique et la pop pour aborder le sujet de l’empowerment, ou autonomisation en français, soit l'octroi de davantage de pouvoir à des individus ou à des groupes pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques auxquelles ils sont confrontés.       

A.Billi Free a grandi en pratiquant le chant jazz et la chorale et a passé les 10 dernières années dans les déserts du sud du Nouveau Mexique et à l’Ouest du Texas fusionnant autant d’éléments urbains qu'issus de la frontière dans sa musique

A beaucoup d’égards, I Luma est un voyage introspectif, de découverte de soi, traduit en musique. Les paroles encouragent l’autonomisation et sont associées à des rythmiques sensuelles et frénétiques. Le morceau d’ouverture “Flourish”, qui présente Angel Bat Dawid en invitée, est aussi accueillant qu’enveloppant, accompagné de ses choeurs jazzy. 

Sur le morceau “Against the Wall”, A.Billi Free demande “ what would you do when your back’s against the wall.” et passe de la confrontation à l’affirmation sur le morceau “movement”, chantant “You’ve got to learn you, deeply / You’ve got to do you, completely”. Puis le morceau “Rushing In” est une ode à la joie et à la libération de soi, lorsqu’elle lance “ I’m rushing into the sun / I’m rushing into the fun “ 

En langue samoan, I Luma signifie “devant” ou “au devant”, et ceci fort à propos puisque le duo de producteurs Roderick Jackson et Christopher Kramer, plus connus sous le nom de leur projet Tensei, ont placé la voix de A. Billi Free bien en avant dans le mix et lui ont laissé énormément de latitude pour projeter toute son assurance, sa détermination et ses objectifs. Lorsqu’elle chante “No time to play around” sur le titre “Bold Heart’, soit le morceau le plus jazz aux atours de séduction, cela pourrait tout à fait servir d’argumentaire pour vendre l’album, notamment lorsqu’elle poursuit en remettant les points sur les “i” “We know how to get lit / That’s not the point right now”.

https://www.facebook.com/abillifree/