La vie de Jitwam ressemble un peu à une carte du monde, né en Inde et élevé en Australie, il a voyagé à travers l’Afrique, Asie, l’Amérique du sud, et a vécu en Angleterre avant de poser ses valises à New York en 2017.

Et durant les deux ans où il a exploré big apple, il a sorti deux EP et deux albums, développant une identité sonore inventive qui trace de nouveaux chemins, même quand elle la connecte à ses racines indiennes, et se retrouvant sélectionné par Moodyman sur sa compilation Dj Kicks.

Jitwam adopte une approche d’écriture automatique à son songwriting, à la manière du mouvement dada en France ou de la Beat generation aux Etats-Unis, soit à coucher son inconscient sur papier.

Cet inconscient tisse des tapisseries musicales uniques en leur genre tandis que son ego et son super-ego chille à côté en marquant le rythme de sa tête. Dans son processus de composition, ses morceaux deviennent un mélange de tous les genres musicaux qui l’ont marqué et qui ont infiltré son cerveau, son coeur et son âme.

Il remplit ainsi les recoins avec une house de Detroit en l’associant à une basse influencée par la scène Beat, chante façon R&B avec un rictus punk, et rajoute une dose de psychédélisme à ses synthés neo-soul.

Sur son tout dernier album, Honeycomb, Jitwam alterne entre ses rôles de producteur de chambre et de leader de son groupe. Et là où ses travaux antérieurs avaient tendance à se construire sur des morceaux qui n’étaient pas inféodés aux genres musicaux tout en ayant des fondations house, ou beat music, le groupe formé pour l’album Honeycomb navigue davantage dans les sphères soul, funk et R&B.

Il y a du chant sur tous les morceaux , ce qui est assez nouveau pour lui, et il est tentant de l'interpréter comme un changement de direction, vers une musique qui se focalise davantage sur un type de son bien plus que l’esprit mixologique qui était jusque là sa carte de visite.

Pourtant c’est simplement qu’il parvient à subtilement marier différents genres en une créature sonore langoureuse et chaleureuse, plutôt que de s’abandonner à une musique strictement expérimentale.

https://www.facebook.com/jitwam/