L’album Iteration de 2017 était pourtant censé être la fin de la saga Com Truise, mais le projet semble continuer avec ce mini album intitulé Persuasion System. Seth Haley a rallumé ses machines et a travaillé à capturer de nouveaux sons, mais le résultat s’avère s’intégrer parfaitement à son oeuvre globale en terme d’atmosphère.  

Le morceau “Wordline” ouvre l’album avec des textures étourdissantes et une voix féminine robotique qui semble immergée derrière les nappes de synthèse, qui n’est pas sans rappeler des oeuvres précédentes de Com Truise. Cependant, d’autres moments sur l’album ont mis la pédale douce et apparaissent suaves. Le morceau “Gaussian” débute avec des nuages orageux et se poursuit avec des nappes de synthé à la Ulrich Schnauss et des pianos éthérés, pour finir dans une explosion déformée.

“Ultrafiche of You” nous montre Com Truise sous son jour le plus ouvertement sentimental, avec un beat aussi lent que oscillant avec des charley qui tintent et des mélodies chaleureuses qui ondulent entre des vagues agitées. Le morceau “Kontex” poursuit cet équilibre entre des rythmiques sophistiquées et des mélodies lentes en va et vient, tandis que “Existence Schematic” est davantage un rayon de soleil avec ses kicks rapides en courtes rafales et des nappes plus riches et plus impalpables à la fois.

A la suite de la synthèse dramatique et étoilée du morceau “Privilege Escalation”, l’album se clôt sur une note surprenante avec le morceau ‘Departure” et son outro atmosphérique à la Twin Peaks et sa basse à la New order, qui revisite l’influence Post-Punk souvent passée inaperçue dans l’oeuvre de Com Truise.

L’album Persuasion System marque une approche différente pour le projet de Seth Haley, mais pas au point de rebuter pour autant celles et ceux qui appréciaient ses précédentes productions.

https://comtruise.bandcamp.com/