Les premières productions de l’artiste russe Kedr Livanskiy proposaient une house lo-fi hivernale et des tracks à la rythmique jungle surmontées de mélodies vocales envoûtantes qui résonnent encore quelques années après. Aussi inouïs qu’étaient ces disques, particulièrement son EP de 2016 January Sun, son deuxième album Your Need que je vous présente aujourd’hui les surpasse et apparaît même comme une renaissance créative.

Ainsi, la brume s’est en grande partie dissipée et ces morceaux sonnent plus lumineux et ensoleillés. Ils sont aussi plus concis, plus poppy et plus énergiques. Des morceaux comme “Sky Kisses” et “Your Need (Deep Mix)” ont des rythmiques martelées et des nappes de synthés influencées par la deep house tandis que “Bounce 2” et “Kiska” ont une atmosphère plus énergique influencées par l’electro et la ghetto house. Le morceau “Ivan Kupala (New Day) fait lui davantage référence à la rave music des années 90, avec des rythmiques breakées et une basse saturée. Le chant de Kedr Livanskiy garde sa qualité d’expression du désir qui la faisait déja sortir du lot par le passé, et il est ici souligné par une reverb et un echo qui le fait danser d’une enceinte à l’autre.

Le morceau “Why Love” mélange la théâtralité new wave à un chant malmené par des effets trippés, et la balade “LED” nous révèle Kedr Livanskiy sous son jour le plus passionné.

Mais le plus grand détour est sans doute “Lugovoy (November Dub)” qui immerge un chant folklorique russe sous une rythmique dub aquatique, et la sauce prend alors étrangement.

Le morceau “City Track” est un autre mélange réussi entre rythmique électroniques légères et rebondissantes avec des mélodies délicates et des effets subtilements barrés.

Ce nouvel album de Kedr Livanskiy parvient donc à être aussi enclin à la célébration qu’à la mélancolie, et c’est une collection convaincante de morceaux qui appellent à être réécouté inlassablement.

https://kedrlivanskiy.bandcamp.com/