Crazy P est un groupe anglais qui n’a eu de cesse de perfectionner son mélange de disco, de soul, de house et bien sûr de pop depuis la moitié des années 90, en sortant des albums bien ficelés et en montrant leur savoir faire en live au point de se payer des premières parties prestigieuses comme celles de Chaka Khan ou encore Chic.

Leur huitième album s’appelle Age of the Ego et apparaît comme une suite cohérente des précédents sur le plan sonore, à ceci près qu’il montre un plus grand sentiment d’urgence que par le passé.

Le titre de l’album et sa couverture, qui montre un singe qui se prend en selfie, expriment d’emblée leur critique de cette obsession des gens pour les réseaux sociaux et leurs paroles vont encore plus loin à ce sujet.

Le morceau “The Witness” commence par exemple par un discours à propos de “nouveaux réseaux intelligents Orwelliens ” et la chanteuse Danielle Moore déclare un peu plus loin “ The Robots are in power” avant d’enjoindre les gens à “se battre pour le pouvoir de l’amour”.

Alors que ce morceau repose sur un rythme electro-funk mid-tempo un peu bancal, le groupe sort l’artillerie lourde de la disco housy sur des morceaux comme “We Will F**k You Up”, qui plaide en faveur d’un combat contre les forces obscures et destructrices en ce monde. Le morceau “Kari” est quant à lui un court détour plus deep et une balade rêveuse avant de reprendre un tour plus funky avec le morceau “Barefooted” qui est une véritable ode à la prise de pouvoir sur un clavier très ludique.

“Step Into the Light” et le plus onirique “Love Is With You” montrent davantage de tendresse mais montrent tout de même beaucoup de prestance, de confiance et d’aplomb. “This Fire” et ses 8 minutes commence comme un morceau de Chaka Khan des 80’s puis se construit progressivement avec des choeurs qui rappellent un peu “Like a Prayer” de Madonna mais qui arrivent ensuite à s’associer à un chant plus proche de David Bowie vers la fin.

Tous les morceaux sur cet album Age of the Ego sont chargées d’un esprit révolutionnaire et d’une grande détermination, et tandis que les paroles n’ont jamais été aussi percutantes et impérieuses qu’elles le sont ici, les musiciens n’ont pas pour autant perdu leur goût pour l'exploration. Ainsi les morceaux proposent une large palette de tonalités et d’influences et progressent en des directions inattendues tout en montrant beaucoup de maîtrise. Mais plus important encore, l’album apparaît joyeux, festif et particulièrement agréable à écouter.  

https://www.facebook.com/crazypmusic