World Brain est le projet musical de Lucas Chantre ou Lucas Ufo, membre du groupe Fenster dont je vous ai déjà parlé dans cette émission en 2014, et Peer 2 Peer est son premier album sous ce nom. Et si Fenster est un groupe de prog-pop expérimentale qui verse davantage dans l’intime et le romantique, l’attention de World Brain sur son premier album se porte davantage sur la sociologie du temps présent, dominé par internet et les nouvelles technologies. Plutôt que de dépeindre une utopie numérique du présent, son électronique sombre et ses guitares douces-amères évoquent davantage une forme de nostalgie de ce qu’aurait pu devenir notre société avec les promesses de la révolution technologique.

Le fil conducteur de l’album est la surcharge d’informations et l’écrasante quantité de données accessibles à l’ère numérique. Et ceci n’est pas simplement illustré dans les paroles mais aussi dans cette pop un peu étrange et décalée, sans aucun doute le produit d’une exposition de son auteur à de multiples influences différentes.

Ainsi il est difficile de dégager un style central sur cet album Peer 2 Peer, puisqu’il saute de l’un à l’autre au fil de sa lecture. Le morceau qui ouvre l’album”The Pangean Anthem” mélange musique d’ascenseur à de la surf music vaporeuse, tandis qu’”Hypertext” verse davantage dans la new wave / post punk / electronica. Ailleurs les synthés délavés et le chant alangui sur le titre “Made U Cry” rappellent davantage John Maus, autant que l’electro-pop de “It’s All True” rappelle la funk sensuelle de Prince à la fin des eighties.

Mais Lucas Ufo a vraiment su se créer son univers et malgré le côté hétéroclite de son premier album en terme de styles, l’atmosphère générale est homogène et cohérente et nous donne envie d’en entendre davantage, que ce soit sur scène ou lors de nouveaux rendez-vous sur disque.