A chaque nouvelle sortie, Yannick Ilunga a façonné le style et le mouvement culturel qu’il a baptisé Noirwave. C’est d’abord avec l’Ep King of Anxiety qu’il a établi les fondations de ce mélange entre post-punk et de musique africaine qu’il a ensuite davantage élaboré avec la production si riche de l’album La Vie Est Belle. Avec ce nouvel album La Maison Noir/The Black House, il ouvre grand ses portes à des collaborations bien senties.

Ainsi après sa participation à l’album Atrocity Exhibition de Danny Brown,le rappeur lui renvoie l’ascenseur à présent avec sa voix nasillarde reconnaissable entre toute sur le titre “Beach” mais qui n’éclipse pas pour autant le chant habité de Yannick Illunga ou l’excitation générée par les guitares et synthés majestueux qui les soutiennent.

Le rappeur et poète Saul Williams  apparaît lui sur le morceau “Blowing Up The Congo” et ses paroles sur le rapport maître à esclave ajoute une nouvelle dimension au répertoire de la Noirwave.

Sa petite amie Rha! Rha! qui est aussi sa partenaire dans la création du look du mouvement Noirwave donne également de la voix sur le morceau “F.Y.F.F (Pow)” aux percussions chromatiques, ainsi que sur le dernier morceau “Hanoii” deux morceaux qui partagent la même propension à mettre en avant des rythmes syncopés et des mélodies enlevées.

Toutes ces collaborations apparaissent fort bien senties mais les meilleurs moments de l’album restent à créditer à son architecte principal, comme sur le morceau d’ouverture “Blame Fire”  ou sur le titre “R E S P E C T” avec ses percussions comme des ricochets, ses riffs de guitares lancinants et ses accroches tout en sifflements qui en font l’une des productions les plus fascinantes du démiurge.

Comme ses précédents albums, La Maison Noir/ The Black House est une dose puissante de l’esthétique de Petite Noir. Ses 6 morceaux brûlent du désir de Yannink Ilunga de faire ses preuves, et les années passer à affiner son expression musical a pour le moins payé et sa vision d’une culture panafricaine fière et vent debout est plus pertinente que jamais.  

https://www.petitenoirmusic.com