Louis Cole fait partie de la scène de Los angeles depuis une quinzaine d’années, en tant que chanteur, compositeur, producteur et multi-instrumentiste dont l’instrument phare reste la batterie. Il s’est attiré les faveurs du public grâce à des apparitions régulières sur Youtube, pleines d’humour et d’énergie, mais aussi par des enregistrements solo et en duo avec Genevieve Artadi sous le nom de Knower.

En cette fin de décennie, Louis Cole a parcouru pas mal de chemin, avec entre autres des travaux pour des personnalités musicales aussi différentes que Seal et Thundercat, mais aussi avec une contribution pour le film Lego Ninjago aux côté de Genevieve Atardi pour le titre “Wait, what?” qui clôturait le film.

Et chemin faisant, le nombre de ses admirateurs prestigieux n’a cessé de grandir, parmi lesquels rien de moins que Quincy Jones, les Red Hot mais aussi Flying Lotus qui lui a proposé de rejoindre son label Brainfeeder.

C’est ainsi qu’est né l’album Time, soit son disque de pop-funk le plus abouti à ce jour. Il y propose quelque chose entre Ben Folds et Charlie Puth mais avec davantage d’excentricités et un sens de la funk bien plus prononcés que chez ces deux musiciens.

Une autre référence serait également son compagnon de label Thundercat, dont les meilleurs morceaux sur son album Drunk ont été écrit avec Louis Cole justement. Ces deux-là partagent un goût pour les accroches exubérantes à l’humour irrévérencieux face aux pièges du quotidien et de la routine. Leur voix est assez similaire d’ailleurs, quand Thundercat prend le relai sur le titre “Tunnels in the Air” par exemple, le changement n’est perceptible qu’aux auditeurs les plus attentifs.

Louis Cole peut donc proposer avec autant de talent  et de maîtrise des morceaux aussi élégants, sensibles que le titre “Everytime” d’un côté et aussi échevelés que “Freaky Times” de l’autre.

https://www.facebook.com/LouisColeRules/