morningside-1.jpg

Fazerdaze c’est le projet d’Amelia Murray, une néo-zélandaise qui fait de la musique pour les jours de grosse flemme, ces jours où l’on cherche une musique pour planer doucement tandis que le regard se perd dans le paysage. A l’aide d’une simple guitare électrique ou acoustique, d’une basse, batteries, quelques claviers et une voix noyée dans la reverb, elle nous offre une musique simple et directe, qu’il est aisé de rapidement apprécier lorsqu’on cherche une ambiance feutrée.

L’album nous fait donc dériver le long de mélodies sucrées, de cordes étouffées et de titres dont aucun n’a la force d’un hit radio mais qui apparaissent tout de suite familiers et rassérénants. La plupart sont construits autour d’une même formule, sans en faire des tonnes mais surtout en se reposant sur une accroche mélodique enrobée dans un coussin.

Les meilleurs morceaux comme l’énergique “Lucky Girl”, ou les plus vaporeux “Jennifer” and “In My Room” ont ce pouvoir de vous trotter dans la tête bien après la fin de l’album et l’album lui-même apparaît comme le meilleur choix lorsque la journée est un peu pourrie  et qu’on a besoin d’un peu de réconfort. Côté thématiques, Morningside ne s’adresse pas qu’à une génération qui se cherche mais à quiconque se pose des questions existentielles, et en ceci Fazerdaze propose de vous raconter la plupart des vies vécues et celles à venir.

https://www.facebook.com/fazerdazemusic