Sylvan Esso - What Now.jpg

Deuxième album pour ce duo qui a intitulé ce nouveau disque What now et qui dément la règle des deuxièmes albums laborieux ou en demi teinte et si l’album s’ouvre avec une pop plus left-field, plus expérimentale et inattendue comme Sylvan Esso peuvent l'affectionner, la pop électronique des américains est ensuite particulièrement efficace avec ses synthés qui bleepent, et ses rythmiques crépitante sous la voix angélique d’Amelia Meath.

Le titre “Radio” s’emploie même à critiquer la nature assez superficielle de l’industrie musicale tout en en revêtant à peu près la forme , telle un cheval de Troie venu délivrer son message. Et ce message st sans détour lorsqu’il tance la pop mania : “Don’t you look good sucking American dick / You so surprised they like you, you’re so cute and so quick”.

 

D’aucuns les trouveront sans doute plus attachants lorsqu’ils reviennent à des formes favorisant l’étrangeté et des instrumentations plus cabossées que l’electropop très radiophonique du morceau “Die Young”. Mais l’album a ce mérite de proposer autant de chansons immédiates où la pop et l’accroche mélodique domine que de morceaux plus alternatifs et recherchés. “Slack Jaw” par exemple n’est quasiment qu’exclusivement vocal, comme une comptine chantée au bord du lit et apparaît comme l’un des moments les plus touchants de l’album.

L’attente créée par leur tournée en première partie de Tune Yards et leur premier album il y a trois ans est donc récompensée et leur permettra sans nul doute de s’attirer de nouveaux fans.

https://www.sylvanesso.com/