sanfermin.png

Le Nouvel album de San Fermin Belong propose une suite au disque si élaboré et audacieux qu’était Jackrabbit en 2015 et leur leader Ellis Ludwig-Leone nous y propose un ensemble de morceaux de pop de chambres plus rationalisé qui reflète l’évolution du groupe passé de projet universitaire à un groupe tout à fait aguerri à présent.

Comme à son habitude, le groupe se montre à géométrie variable mais continue de se reposer davantage sur  le chant charismatique de la chanteuse et compositrice Charlene Kaye et la classe de la voix de baryton d’Allen Tate.


Le groupe continue à user du métissage entre instruments classiques, rock et électroniques avec goût, penchant tantôt vers la pop scandinave à la Lykke Li ou Susanne Sundfør, ou encore de l’anglais Sohn, tantôt faisant des clins d’oeil à Frank Ocean période de l’album Blond.  

Les arrangements de Ludwig Leone impressionnent toujours autant pour leur capacité à dessiner des mélodies simples au milieu d’un chaos maitrisé. L’album Belong réalise donc le tour de force d’arriver à équilibrer les penchants rock expérimental et théâtral de San Fermin et leurs nouvelles ambitions pop et s’il y a encore beaucoup de recherche et de sophistication, le goût nous apparaît définitivement plus doux en bouche.

https://www.sanferminband.com/