jagwarma.jpg

Nouvel album pour les Australiens de Jagwar Ma qui étaient attendus au tournant après un succès fulgurant à leurs débuts dans la sphère Indie.
Gabriel Winterfield, Jono Ma et Jack Freeman ont commencé à jouer ensemble au sein de Jagwar Ma en 2011 et ils ont très vite convaincu au point de signer sur Mom+Pop records aux Etats Unis, Marathon Artists en Europe et Future Classic en Australie.


Ils sortirent alors Howlin’, leur premier album qui donnait le ton de leur identité sonore à la Madchester et qui connut un véritable succès critique. Les revoici en ce mois d’octobre avec Every Now and Then, un nouvel album qui confirme leur goût pour un rock psyché matiné d’électronique aussi rêveuse qu’enlevée.

Leurs paysages sonores très étendus associés à des thèmes universels scandés par des mélodies vocales accessibles font tout le succès de la formule Jagwar Ma, avec les occasionnels moments de transe électronique dont ils ont le secret. A ce titre, le single OB1 que nous allons écouter dans un instant est un bon héritier du morceau Four du premier album, avec ses patterns électro hypnotiques.

Le reste de l’album associe des harmonies à la Beach Boys à la house de Chicago et à l’ambiance de hangar rave à la Madchester. Sur un album qui alterne hymnes psychédéliques et danses hallucinogènes, lignes de basses sauvages avec nappes de synthés en plein rêve éveillé, ce nouvel album est une œuvre accomplie et rassérénante qui parvient encore une fois à convaincre.
Reste à trouver parmi ces 11 morceaux ceux qui laisseront les souvenirs les plus impérissables, et c’est un défi car il y a peu de déchets.

https://www.facebook.com/JagwarMa/