goldenbug.jpg

Antoine Harisparu de son vrai nom, est un artiste parisien à plusieurs casquettes car il est à la fois compositeur, producteur, DJ, sculpteur de metal, et boss du label La Belle. Son premier album de 2008 avait reçu le soutien de producteurs de renom tels que Erol Alkan, Shit Robot ou Digitalism. Après quelques très bons singles sortis cette année, voici qu’il sort un nouvel album à la hauteur de ce qu’on appréciait déja chez lui : un ghetto disco électronique avant-gardiste où la basse est bien fat, où les synthés crépitent et les voix sont traités de façon inouïe.

Composé, enregistré et produit dans son studio barcelonais, son deuxième album V.I.CT.O.R est composé de 12 titres auquel de nombreux invités ont pu participer dont Julienne Dessagne, Anna Jean, Moscoman, Yan Wagner et Pajaro Sunrise entre autres. Le groove y est toujours aussi sombre et menaçant qu’irrésistible, avec des moments plus rêveurs comme lors du featuring d’une Julienne Dessagne chuchotant presque ses paroles. Krokodil, apparaît plus dancefloor tout en faisant un clin d’oeil à une musique de science-fiction.

D’autres morceaux font la part belle à l’analogique et se déroulent en combustion lente tout en réconciliant le machinal et le dansant, le robotique et l’émotion. Ne le manquez pas sur scène, car si Golden Bug est déjà reconnu pour ses sculptures de robots métalliques arty, il a aussi pris le temps de développer un véritable concept de live audiovisuel autour de cet album, réalisé en collaboration avec les vidéastes d’art contemporain Desilence pour un mapping 3D cauchemardesque projeté avec précision sur une structure étrange inspiré du rubik’s snake de notre enfance.

https://soundcloud.com/golden-bug