allah_las_calico_review.jpg

Après deux albums qui revisitaient le garage rock plein de reverb et de sable du désert, on s’attendait sans doute à ce que les Allah-las se lassent et se réinventent comme beaucoup d’autres formations à l’approche du troisième album. Mais à part avoir changé de label en passant d’Innovative Leisure au non moins cool Mexican Summer, les californiens ont poursuivi leur route parsemée d’accords mineurs et de ballades décontractées à la zombies sur Calico Review, leur troisième album.

Et si l’on aurait pu le reprocher à un groupe moins inspiré, les Allah-las ont encore de nombreuses accroches sous le coude pour faire revivre ces sonorités vintages et cette humeur de rock relax à odeur de vieux cuir qui a chauffé sous le soleil californien. Le clin d’oeil est parfois aux 60’s à la british comme sur “Famous Phone Figure”, ou au Velvet Underground comme sur  “Strange Heart” ou “Mausoleum”, à du folk elegiaque comme sur “Terra Ignota”, ou à l’orgue mélancolique sur “Place in the sun”.

Le fuzz de guitare est toujours bien en place mais s’il y a peu de choses que les Allah-las n’ont pas déjà montré sur leurs précédents albums, tout semble encore davantage maitrisé par le quatuor , avec notamment des voix qui semblent plus en place et moins prétentieuses. Le revivalisme garage rock a encore de beaux jours devant lui avec des formations qui le passent au prisme psychédélique comme les Allah-Las.

https://allah-las.com/