motiongraphics.jpg

Motion Graphics c’est le nouveau projet de Joe Williams, un graphiste et musicien connu pour se réinventer sans cesse musicalement, en passant de la noise à l’IDM et aussi plus particulièrement connu et reconnu pour son projet glam pop White Williams. Pour cette nouvelle incarnation et ce premier album, ce sound designer de métier a utilisé un logiciel qu’il a customisé afin de se promener à travers des banques de son variés et créer l’équivalent musical du flux surréaliste d’images et de messages superposés sans liens logiques que l’on observe tous lors de l’utilisation des réseaux sociaux. Le résultat est un ensemble de morceaux art-pop inspirés par la succession de sonorités de notifications, de pop-ups, et par l'algorithme de ces données qui rythment le quotidien de nos vies connectées. Son univers apparaît alors aussi machinal et ordonné qu’humain et chaleureux, avec des rythmiques au groove de R’n’b downtempo et des vocaux à la langueur parfois un peu désincarnée.

L’ensemble est plutôt homogène malgré la nature intermittente de cette musique, avec certains morceaux plus instrumentaux et expérimentaux et d’autres où des vocaux nous propose une version plus pop à ces collages sonores. Motion Graphics partage quelques traits esthétiques avec les artistes du label Software comme Autre ne veut, ou Oneohtrix Pont Never qui se sont eux aussi penché sur ces sujets post-modernes, à travers l’exploration de sonorités MIDI comme l’utilisation de saxophones synthétiques, et des bruitages machinaux même si Joe Williams verse davantage dans une interprétation pop de cette démarche.

Motion Graphics est un album fascinant car il joue à explorer notre paysage cognitif contemporain, en illustrant musicalement à quel point notre perception est bousculée par la succession d’informations disparates lors de l’utilisation des réseaux sociaux.

https://www.facebook.com/screentones/