Elektro_Guzzi_-_Clones.jpg

Sixième album pour les autrichiens d’Elektro Guzzi dont la démarche pour le moins singulière est de vouloir faire de la techno à partir d’instruments qu’on trouverait plutôt dans un combo de rock ou de jazz, soit la sainte trinité Guitare, basse, batterie. Bien entendu de nombreux effets viennent les aider à cette fin mais l’on ressent tout de même la rondeur du kick de la batterie acoustique et l’expressivité du jeu des musiciens pourtant tout à fait métronomique.

On y décèle alors des influences allant de Berlin à Detroit en passant par Chicago pour de longues pièces sombres et vertigineuses qui invitent à la transe par voie de mimétisme d’une musique plus traditionnellement électronique. La prouesse s’apprécie encore davantage en live puisqu’ils se passent a priori allègrement de pédales de loops et qu’il devient alors impressionnant de voir la précision hypnotique de leur travail collégial à nous faire danser.

On pourrait alors être tentés de penser que l'intérêt de cette formation pourrait ne se cantonner qu’à son expression live mais on est vite démenti à l’écoute de ce 6ème album qui témoigne de leur capacité à se renouveller malgré les contraintes formelles que s’imposent le trio. Clones des autrichiens d’Elektro Guzzi sort encore une fois sur le label berlinois Macro.

https://elektroguzzi.com/