Moderat_III.jpeg

On le rappelle Moderat, c’est la contraction des noms de Modeselektor et d’Apparat mais aussi de leurs univers respectifs, ludique et dancefloor pour les premiers, plus contemplatif et lyrique pour le deuxième.

Si Apparat a davantage réussi à attirer le duo dans son humeur pensive, l’influence rythmique de Modeselektor reste toujours aussi affirmée pour ce troisième disque qui ne ménage pas son inventivité pour secouer vos songes cottoneux par des uppercuts et crochets à travers la ouate. Malgré tout,ce troisième de Moderat apparaît encore plus évanescent et onirique qu’auparavant. Ils se sont encore davantage appliqué à concilier leurs aspirations pop à leur facultés électroniques, notamment en accordant toujours plus de place à la voix, celle de Sasha Ring se faisant toujours plus affirmée depuis ses premières tentatives en duo avec Ellen Alien pour la tournée de l’album Orchestra of Bubbles dont j’avais personnellement pu être témoin lors d’un show spectaculaire avec les vidéastes Pfadfinderei à la Géode.

Mais aussi celles des frères Modeselektor qui pointent timidement le bout de leurs cordes vocales en soutien sur certains morceaux, sortant de leur zone de confort et ceci, qui saît, pour nous réserver peut-être quelques surprises à l’avenir.

https://moderat.fm/