essaiepas_cover.jpg

Le premier album d'Essaie Pas est signé sur rien de moins que le label DFA, label créé par James Murphy, leader de LCD Soundsystem. Marie Davidson et Pierre Guerineau, le couple derrière le nom Essaie pas, ont été plus qu’actifs sur la scène de Montreal auparavant. Marie Davidson a de son côté sorti deux albums solo avec Perte d’identité et Un Autre Voyage, mais aussi joué au sein de Land Of Kush entre autres, et Pierre Guerineau a lui été producteur pour Dirty Beaches, Femminielli et j’en passe. Ensemble, ils se rapprochent du travail solo de Marie Guerineau et sa minimal Wave avec une musique électronique froide et hypnotique et des vocaux en français plus parlés que chantés.

On pense évidemment aux bandes originales de John Carpenter, à Georgio Moroder ou encore à la synth pop industrielle de Chris & Cosey. La pop française un peu étrange des années 80 est aussi représentée avec le chant haut perché et un peu désincarné du titre Carcajou 3 tandis que la deuxième partie de l’album prend une tournure hypnotique à la cadence plus élevée, avec le post-industriel et synthpunk Lights Out ou encore la transe froide du morceau Facing The Music.

On ressent tout au long de l’album que l’obsession et la solitude ont été le fil rouge qui a modelé l’ambiance dans laquelle voulait nous plonger le duo, avec une musique crue et la superbe de magnifiques dépravés, paradoxalement aussi glauques qu’attirants.

https://www.facebook.com/essaiepas/