Lightning_in_a_Twilight_Hour_-_ALBUM_COVER_Fragments_of_a_Former_Moon.jpg

Premier album pour le nouveau projet de Bobby Wratten ! Et Bobby Wratten, on le rappelle, c’est l’un des membres fondateurs de Field Mice, un groupe indie pop anglais de la fin des années 80 qui a influencé nombre de formations des décennies qui ont suivi. Connu pour la mélancolie et tristesse irradiant tous les projets auquel il s’atelle, que ce soit avec Field Mice, puis ensuite Northern Picture Library et Trembling Blue stars, Wratten a composé les morceaux pop les plus superbement désenchantés que la face de la pop ait connu.

Pour son nouveau projet, il a choisi un nom à rallonge avec Lightning In A Twilight Hour sous lequel il sort un premier album au titre non moins à rallonge : Fragments Of A Former Moon qu’il signe sur le label espagnol Elefant. Pour cette nouvelle incarnation, il a convoqué une équipe qui ne lui est pas étrangère avec Ian Catt en ingé son, et ses anciens collaborateurs Michael Hiscock, Anne Mari Barker-Davies et Beth Arzy, avec lesquels ils offre 10 morceaux dont le désespoir n’offre de répit à l’auditeur que par les douces et délicates mélodies, et sa voix chaude et rassurante qui les accompagne et qui nous fait parfois penser au timbre du chanteur de The Go Find.

S’il y avait une posologie accompagnant l’album, elle en recommanderait l’écoute un dimanche pluvieux, réfugié sous un plaid et le corps comme avalé par un canapé aux grand coussins usés.  Comme pour ses autre projets, la patte mélancolique de Bobby Wratten apparaît ici toujours aussi réconfortante, et sonne comme la parole d’un vieil ami ou le sourire sincère d’un étranger qui vous veut du bien. 

https://www.facebook.com/lightninginatwilighthour