dutch_uncles.jpg

On connaît et apprécie les mancuniens de Dutch Uncles pour savoir si bien mêler punk, rock progressif et pop au sein d’une musique Math pop sophistiquée et accessible à la fois, qui rappelle autant les Tears For Fears qu’Hot Chip.

Les revoici avec O Shudder, un album qui poursuit l’entreprise sonore initiée sur l’album Out of touch in the Wild, c’est à dire autour du thème d’un vingtenaire ordinaire et paumé en attente d’une évolution dans sa vie. Les inspirations de cet albums sont à aller chercher du côté de Stravinsky ou Ian Dury et peuvent laisser croire qu’ils sont un peu trop cérébraux mais le concept derrière l’album leur permet d’équilibrer leur virtuosité en faveur d’une nouvelle expression émotionnelle très directe.

Avec ce nouvel album, ils explorent un large spectre de faiblesses, qu’elles soient culturelles Comme sur le titre “I should have read”, ou sexuelle avec les titres “Babymaking” ou “In n Out”. Il y a un côté très “ballade” à la musique de l’album O Shudder, qui donne une teneur  très charmante à sa nevrose sous-jacente, particulièrement sur le titre “Decided Knowledge”à propos d’une recherche de boulot qui échoue, fabuleusement mis en musique sur le mode du question-réponse. Tout aussi précis que biscornu, tortueux et direct, les Dutch Uncles n’ont jamais autant maîtrisé leur art, aussi paradoxal que cela puisse paraître à l’aune de la thématique du doute qui habite l’album, mais qui continue de révéler le meilleur d’eux-même.

https://dutchuncles.co.uk/