Champs_-_Vamala.jpg

On le rappelle, Champs c’est le nom qu’ont choisi les frères Michael et David Champion pour produire une indie-pop aérienne et harmonieuse. Leur nouvel album reprend là où nous avait laissé leur premier intitulé Down Like Gold, c’est à dire des compositions acoustiques qui font tout autant un clin d’oeil appuyé à la folk 60’s à la Simon & Garfunkel qu’à la folk sophistiquée des années 80 à la The Beautiful South.

Mais le duo peut tout aussi rappeler leurs contemporains de Foster The People, alors qu’ils ont choisi le français Dimitri Tikovoi (Placebo, The Horrors , Ghinzu) pour assurer une production qui met en valeur leurs harmonies délicates et méditatives avec l’ajout d’une légère et judicieuse pointe d’électronique, de claviers et de percussions. Cette production fonctionne particulièrement sur les titres “Running” et “Sophia” , sur lesquels elle redonne un peu de fermeté à la voix angélique et enfantine de Michael Champion.

D’autres moments offrent de véritables hymnes cinématographiques comme avec les envolées de titres comme “Blood”, “Desire” ou encore “The Balfron Tower”. Avec l’album Vamala, les frangins anglais de Champs nous offre des compositions à fleur de peau dont la beauté vous hante longtemps après l’écoute, faisant de cette épreuve du deuxième album un essai transformé avec un saut aérien et majestueux derrière la ligne d’en-but.

https://www.champschampschamps.com/