phantomband.jpg

Retour de The Phantom Band un an à peine après la sortie de leur album Strange Friends. Et ce nouveau disque apparaît comme un petit frère du précédent album Strange Friends, puisqu’il a été composé à partir des mêmes sessions de création.

Si l’on pouvait le craindre à la lecture du dossier de presse, ce ne sont pourtant pas de vieux restes qui nous sont servis là, mais 7 nouveaux morceaux puissants et convaincants qu’il aurait été dommage de laisser dormir en archives et que les écossais ont réunis au sein de l’album intitulé Fears Trending, ou comme un anagramme de Strange Friends.

Même si cet album précédent comportait déja sa part d’ombre, Fears Trending montre encore davantage de cette facette inquiétante et épique qui fait le piment de l’univers des Phantom Band. Les thèmes de l’aliénation, de l’addiction et de l’isolation induits par le monde dématerialisé que nous propose internet donnent à l’album un caractère quasi-tragique et puissamment dramatique qui retourne les tripes.

Pour l’occasion, le chanteur folk Alasdair Roberts prête sa voix sur le titre phare de l’album “Tender Castle”, un morceau synth rock aux percussions martiales où les passions y sont interprétées comme par le souffle froid des plaines écossaises avec toute la beauté de leurs lumières filtrées par d’épais nuages menaçants. The Phantom Band apparaissent toujours plus élégants, créatifs et sophistiqués dans leur expression, et encore une fois avec un respect audible pour la tradition musicale folk de leurs ancêtres. Une tradition qui se lit dans leur indie-rock cinématique, même quand il sait montrer ses facettes les plus musclées, comme sur le morceau Spectre Legs qu’on a pu entendre en ouverture de cette chronique.

https://www.phantomband.co.uk/