On avait découvert Dent May avec plaisir l’an dernier pour son deuxième album Do Things, signé sur Paw Tracks le label créé par les Animal collective, et le voilà qui nous revient avec Warm blanket, un nom d’album qui laissait présager que la chaleur et le coté réconfortant de sa musique est toujours bien présent.

Mais il montre encore bien plus sur ces morceaux bien moins dédié à la danse et qui montre au delà de l’entertainer et du troubadour sympathique, des qualités de songwriting, qui étaient soupçonnées certes mais pas encore révélées. Et la vrai force de Dent May sur cet album est d’arriver à mélanger la naïveté et le côté méchamment catchy de la feel good music,avec une certaine hauteur d’esprit et une classe dans les arrangements que Gainsbourg pourrait lui envier s’il était encore de ce monde.

 La référence immédiatement décelable reste évidemment les vocaux des Beach boys ou des Mama’s and papa’s  mais Dent arrive à insuffler de sa propre personnalité par toutes les pores de sa musique si riche et si accessible à la fois, qu’il faut avoir une petite dose de génie pour réussir ce tour de force.

Ne passez donc pas à côté de cet album pour aborder la transition automnale avec autre chose que le California dreaming des Mama’s and papa’s parce que ok  : “All the leaves are brown and the sky is grey”  , mais tant qu’à faire , autant écouter Dent May !