Nouvel album pour Thundercat, le bassiste virtuose et collaborateur du  DJ et producteur Flying lotus qui l'a signé sur son label Brainfeeder. ils sont d'ailleurs tous les deux issus de familles de musiciens de renom, Flying Lotus étant le petit neveu de la pianiste jazz Alice Coltrane, épouse de John Coltrane et Stephen Bruner étant pour sa part le fils de Ronald Bruner, batteur des tempatations et de Diana Ross.

Et les faits d'armes du jeune Stephen Bruner sont tout aussi impressionnant, lui qui a remplacé Robert Trujillo au sein de Suicidal Tendencies quand celui-ci a rejoint le groupe Metallica, mais il a aussi été le bassiste de la plupart de l'avant-garde Black Music, d'Erykah Badu à Bilal, ou encore Sa-ra creative partner, il a aussi collaboré avec Bootsy Collins sur le titre We rest in Cali de Snoop dog.

L'album "Apocalypse" est en fait la suite de "The golden age of apocalypse"  qui avait reçu un très bon accueil critique pour ses riffs de basse acrobatiques et son revival de la fusion des années 70 initiée par George Duke et Jaco Pastorius.

"Apocalypse" prend en revanche une tournure plus sombre que le disque précédent car il est dédié à Austin Peralta, le meilleur ami de Stephen Bruner, pianiste et clavieriste virtuose décédé l'année dernière à 22 ans. Une brise de mysticisme traverse donc l'album, en prenant forme dans une space funk dont on sent que les claviers manquent comme une forme de parti pris de respect et d'hommage à son ami décédé, comme s'il voulait nous faire ressentir le manque et participer au deuil de son ami.

Mais cela donne une tournure très originale à cet album qui compense ce manque par mille inventions et par un choix de sonorités qui semblent toutes tomber au bon endroit, au bon moment. Et comme une évidence pour un bassiste, l'album brille pas ses dynamiques, Stephen Bruner excellant en la matière.

https://ninjatune.net/artist/thundercat