Les sonorités post-dubstep n’en finissent pas d’influencer la pop avec des frontières de plus en plus difficiles à délimiter et ce n’est pas Tom Clarke et Sam Ricketts qui me démentiront avec leur projet Cloud boat qui mêle de la plus élégante des manières le post-dubstep de Burial à l’indie-rock de Hood, mêlant parfois la folk à l’électronique .

Un parcours plutôt étonnant d’ailleurs pour ce duo qui a commencé à jouer du metal et du post-rock et c’est plutôt réjouissant de voir que les frontières entre les genres sautent grâce à de telles personnalités, aux oreilles grandes ouvertes, qui refusent de s’enfermer dans des tribus et dans des genres.

Ce sont à eux que nous ouvrons grand les portes de notre émission. Et c’est le label R&S qui ne s’est pas non plus trompé sur leur cas, en les signant aux côtés de James Blake, Vondelpark ou encore Blawan.


Leur premier album s’intitule book of hours et amalgame le post-rock, la folk tirant vers l’ambiant et des mélodies trainantes bien plus qu’entrainantes à des rythmiques post-dubstep particulièrement contemporaine.

Tout comme l’usage d’effets sur la voix , parfois pitchée dans des tonalités plus basses qu’au naturel comme pour lui donner une autre humanitée, elle aussi inspirée du post-dubstep et qui sied particulièrement bien à une folk mélancolique qui gagne encore en profondeur et en onirisme.

https://cloudboat.co.uk/