Retour de notre Jehnny Beth nationale échappée de John & Jehn pour donner de la voix dans un groupe 100% filles !
Et ce n'est pas pour offrir une énième mouture d’un groupe de rrriot girls hurlantes mais pour revisiter le post-punk de Joy Division, Siouxsie and the banshees, Bauhaus avec l’esprit electrique et la voix au vibrato de stentor qu’on a pu entendre chez Sleater Kinney avant elles.

Ce groupes d’amazones à guitares se complaît également dans une imagerie proche de celle de The horrors, avec ce goût tout particulier pour les ambiances ténébreuses et dans une démarche particulièrement arty de leur musique qui les place également dans ce qu’on a pu appeler l’art rock, ce rock performance qui a pu tant décontenancer les fans de The knife sur leur tournée actuelle, et bien les filles de savages y vont aussi de leur manifeste féminin tout autant que féministe.

En tout cas si leur album s’intitule “Silence yourself” c’est bien à tout l’inverse qu’invite la musique qui s’y trouve et le groupe revendique même en interview qu’il faille l’écouter à fort volume et en premier plan, non pas en arrière fond. Et effectivement leur musique est bien trop captivante et ne vous remue que bien trop les tripes pour esperer faire quoi que ce soit d’autre qui requiert votre attention.

Un tourbillon de sexualité, de violence et d’inversion des rôles féminins et masculins en s’emparant d’un medium rock traditionnellement dévolu à l’expression d’un désir plutôt masculin. Et la chanteuse d’un groupe qui pourrait bien être en train d’écrire une page de l’histoire du rock en 2013 est française parmi ces anglaises !

https://savagesband.com/