Les Blue Hawaii, même si on les découvre, n’en sont pas à leur premier essai. Ce duo de jeunes Montréalais se font appeler Agor et Raph et avaient déja enregistré un EP de 8 titres en 2010 sur le label Arbutus.

Pourquoi leur album s'appelle Untogether ? Et bien c’est une sorte de néologisme pour décrire la façon dont ils ont enregistré leurs 11 morceaux, avec une écriture chacun de leur côté et enregistré en l’espace d’un an un peu partout au Canada.

Pour les plus fidèles de notre webzine, la chanteuse ne vous sera pas totalement inconnue puisqu’elle n’est autre que Raphaelle Standell-Preston la chanteuse guitariste de l’excellent groupe canadien Braids qu’on vous avait présenté il y a deux ans.

L’autre personnage du duo, Agor, est un jeune homme qui a passé une partie de ces dernières années  en Europe pour s’immerger dans l’electro dancefloor la nuit et produire ses propres morceaux électroniques le jour.

Et le résultat de cette merveilleuse alchimie est un album plus onirique et dream-pop tout en soignant des pièces électroniques racées qui tirent vers une electronica qu’on pensait devenir désuette à force d’être délaissée par les producteurs (et les auditeurs également), mais qu’on retrouve du coup avec un certain plaisir sur ce premier album des Blue Hawaii qui sort sur le label Arbutus aux Amériques et sur Modulor en Europe.