Deuxième album et petit virage pour les Girls names ! Et on se dit que le titre de ce nouvel album n’a pas été choisi par hasard puisqu’il s’appelle The new life, la nouvelle vie, une allusion à leur nouvelle vie en tant que quatuor, eux qui avaient débuté en trio pour leur premier album, Dead to me, en 2011, un album qui les voyaient développer un surf rock paysagiste à la manière de leurs cousins américain de Best Coast.

Donc nouvelle vie pour une nouvelle formation étendue mais aussi la recherche d’un nouveau son à explorer pour ces écossais, et cette recherche a abouti sur des morceaux empreints d’un post-punk mélancolique hanté par une voix pleine de reverb. Exit donc les accroches pop du premier opus pour laisser la place à des mélodies hypnotiques où basse et batterie machinale mène la danse.


L’ambiance est donc fantomatique et presque cryptique et rappelle à notre bon souvenir les joy Division, The birthday party tout en empruntant aussi l’univers songeur des Jesus and Mary Chain. Le quatuor de Belfast a signé cet album sur le label Slumberland qui heberge des groupes beaucoup plus dream-pop tels que Crystal stilts ou Frankie rose et on peut dire qu’ils montrent là une ambition nouvelle qui leur permettra probablement de passer à une reconnaissance encore plus large.