Tu Fawning n’a vraiment pas tardé à faire reparler d’eux avec un nouvel album alors qu’on s’est à peine remis de la claque sourde de leur premier opus l’année dernière.  Tu Fawning n’est pas vraiment un groupe de débutants ! On compte parmi leurs quatre membres, le leader des 31knots, Joe Haeghe et la Diva indé de Portland Corina Repp.

Deux belles cornes d’abondance créatives réunies au sein d’une même formation qui privilégie une musique empreinte d’un certain mysticisme, une ambiance digne d’un film d’Heroic Fantasy ou de séries tv sur des périodes de l’antiquité ou sur merlin l’enchanteur.

 

Comme dans les BO de ce genre de séries de Showtime ou HBO, un souci particulier est porté sur la dramatisation que peuvent offrir les percussions, la dimension épique qu’évoque quasi instantanément des cuivres impérieux. Et la voix de Corinna Repp soutenue par celle de Joe Haege est empreinte d’une majesté dont la magie peut vous pétrifier autant qu’elle peut vous enchanter.

Et c’est en ça que ce nouvel album est dangereux, on n’en ressort certainement pas indemne et surtout, à son écoute vous prenez le risque de vous rendre compte à quel point le reste de la production musicale parait bien légère, vulgaire ou désincarnée comparée à tout ce que peuvent mettre les membres de Tu Fawning dans leur créations.